C’est un métier assez recherché aujourd’hui, étant donné que les entreprises souhaitent trouver les candidats les plus performants et les plus qualifiés. Un chasseur de têtes travaille généralement au sein d’un cabinet de recrutement ou dans une entreprise.

 

Le métier de chasseur de têtes est-il intéressant ?

Son rôle est, grosso modo, de rechercher un personnel de haut niveau. Il peut être chargé de trouver une personne en particulier pour un poste précis ou trouver carrément tous les membres d’un département ou d’un service au sein de l’entreprise. Et où est-ce qu’il fait ses recherches ? Bien sûr, parmi les demandeurs d’emploi mais également parmi ceux qui ont déjà un poste et leur proposant de meilleures conditions, de meilleures rémunérations et un meilleur traitement. Son but est unique : trouver un ou des cadres bourré(s) de talents. Il doit absolument trouver les profils les plus intéressants, en tout cas pour l’entreprise ou le client du cabinet où il travaille. Ce qui exige de lui d’avoir des contacts un peu partout, en particulier chez les managers, qu’ils soient en poste ou en recherche d’emploi. Ce qui implique également effectuer une veille auprès des entreprises susceptibles de détenir des talents exceptionnels.

 

Détails du travail d’un chasseur de têtes

Un chasseur de têtes doit interroger régulièrement et fréquemment les banques de données spécialisées et les réseaux professionnels tels que LinkedIn, Xing etc. où sont concentrés des CV de salariés de haut niveau, de même qu’un bon carnet d’adresses. Puis, après enquête sur tel ou tel candidat potentiel, il s’applique à l’appeler et essayer de le débaucher. Mais il est possible également qu’il préfère passer des annonces dans des revues spécialisées ou encore en ligne. Donc, il a le choix entre une approche directe et une approche indirecte, l’une et l’autre ayant des chances d’aboutir à un entretien intéressant pour les deux parties.

 

Des qualités exceptionnelles pour exercer le métier de chasseur de têtes

Un chasseur de têtes est à la fois un chargé du recrutement et un responsable des ressources humaines. Ce qui veut dire qu’il doit posséder les qualités de l’un et de l’autre. En tout cas, il doit savoir lire et comprendre le marché international de l’emploi et de tout ce qui l’environne. On exigera de lui également une parfaite connaissance des postes de direction dans l’entreprise. De plus, pour être sûr de réussir dans son métier, un chasseur de têtes doit avoir une bonne capacité de persuasion et de la communication, une très grande maîtrise des nouvelles technologies de l’information et du web. Il lui faut aussi maîtriser parfaitement l’anglais et d’autres langues étrangères.

 

Formation et débouchés

La culture professionnelle d’un chasseur de têtes doit être de très haut niveau : lui-même doit présenter un profil hautement pointu et être diplômé d’école de commerce ou être titulaire d’un MBA. Un bon chasseur de têtes est souvent recruté par les grands réseaux internationaux. Ceux qui sont embauchés doivent disposer d’une grande maturité professionnelle et maîtriser l’anglais.