Un directeur pénitentiaire assure l’encadrement supérieur des services pénitentiaires. On l’appelle généralement aussi directeur des services pénitentiaires, directeur de centre pénitentiaire, directeur de prison ou directeur de maison d’arrêt.

Quelles missions incombent au directeur pénitentiaire ?

Il est en charge de la gestion financière et budgétaire d’un centre pénitentiaire donné. Mais il lui incombe aussi de veiller à la sécurité des lieux. Il cumule un travail de management, de direction et de contrôle des établissements pénitentiaires. Mais en plus, il doit faire en sorte que la réinsertion des détenus dans la société une fois qu’ils seront libérés se passe au mieux. Son travail consiste donc à gérer et à animer son équipe et de s’assurer de la sécurité des établissements pénitentiaires, de même que veiller à l’équilibre économique et financier de ceux-ci. La partie ressources humaines est aussi de son ressort, ainsi qu’une participation à l’application des peines rendues par les magistrats et en collaboration avec les services d’insertion et de probation. Il doit également oeuvrer de manière à ce que les politiques publiques soient appliquées.

De nombreuses qualités essentielles pour la pratique du métier

Afin de devenir un directeur pénitentiaire efficace, des qualités solides sont essentielles, étant donné que le métier présente pas mal de contraintes. La première qualité que l’on attend de lui est le sens du service public. Il est aussi très important qu’il possède un excellent sens de l’écoute et du dialogue. Ces qualités sont indispensables pour qu’il puisse manager son équipe correctement et pour les dialogues avec les partenaires extérieurs. S’il possède un talent de négociateur, c’est un atout qui lui servira grandement dans l’accomplissement de son travail. La rigueur aussi est de mise, de même que le sens de l’autorité, la réactivité, un goût pour l’action et naturellement, un profond sens des responsabilités.

La carrière de directeur pénitentiaire

Pendant une période de 5 ans environ, un directeur pénitentiaire est d’abord affecté dans un centre. Mais il peut espérer gagner en galons grâce à des promotions internes ou via des concours administratifs. Cela veut dire qu’un directeur pénitentiaire peut accéder au poste de chef d’établissement pénitentiaire, chef du département sécurité détention, directeur interrégional des services pénitentiaires, inspecteur territorial, directeur de l’Ecole nationale d’Administration pénitentiaire ou ENAP ou chef de l’inspection des services pénitentiaires. Il est tout à fait possible qu’il puisse être affecté à la préfecture, dans un commissariat ou dans un hôpital public.

Toutes les formations qui peuvent ouvrir la porte pour le métier de directeur pénitentiaire

Il faut commencer par un concours de catégorie A et pour le passer, un diplôme bac+3 est nécessaire. Ceux qui ont travaillé pendant au moins 4 ans dans un service public peut participer à un concours interne. Après réussite du concours, une formation de 24 mois est exigée, qui doit se dérouler au sein de l’Ecole national d’Administration Pénitentiaire ou ENAP. C’est une formation en alternance et payée et qui permet d’avoir de solides connaissances en contentieux administratif, en droit public etc.