Le statut d’auto-entrepreneur vous donne droit à des formalités administratives hyper simplifiées mais cet allègement s’applique dans d’autres domaines également. En effet, si vous avez créé une auto-entreprise, vous êtes soumis à des obligations comptables mais la comptabilité en est très simplifiée. Pour tout dire, vous n’avez pas à tenir une comptabilité comme le ferait un chef d’entreprise standard. Comment cela se passe-t-il en réalité ? De quelles obligations comptables est-il question ?

Le livre des recettes pour votre auto-entreprise

Pour votre auto-entreprise, vous devez tenir deux livres. Le premier est le livre des recettes à tenir chaque jour et tout doit être enregistré chronologiquement. Comme son nom l’indique, il sert à inscrire toutes les recettes que vous percevez. Le livre doit être tenu comme suit : une colonne pour la date de la prestation de services ou pour la vente d’un produit, une deuxième pour le numéro de la facture correspondant au service en question ou pour la vente, une troisième pour la nature de l’opération réalisée, puis une quatrième où doit être mentionné le nom du client, une autre pour le montant de l’opération et enfin, une dernière pour le monde d’encaissement, espèces, chèque, etc.

Qu’en est-il du registre des achats ?

En auto-entreprise, le registre des achats n’est pas systématiquement obligatoire. Il l’est uniquement si votre activité porte sur la vente de fournitures, de marchandises ou de produits à consommer sur place ou à emporter ou encore sur des prestations d’hébergement. Si votre activité n’entre pas dans ces catégories, nul besoin de tenir un registre des achats. Sinon, vous devez y inscrire en détail les achats effectués pendant toute une année. Précisez à chaque fois le mode de règlement et dans la case correspondante, les références des pièces justificatives. Ici aussi, vous devez veiller à tout préciser dans l’ordre chronologique.