Peut-être que l’expression « soft skills » n’est plus nouvelle pour vous. Elle est fréquemment utilisée par les recruteurs et en français, on la traduit par « compétences douces ». De quoi s’agit-il en réalité ? Que sont ces compétences tant recherchées par les recruteurs ? Si vous êtes en quête d’un travail en ce moment, vous devez prendre le temps de vous informer sur le sujet, cela pourrait augmenter vos chances de décrocher un entretien et par là, qui sait, un emploi.

Les compétences douces

Ce sont surtout ceux qui ont une longue expérience derrière eux qui possèdent le plus ce qu’on appelle compétences douces ou compétences comportementales. En fait, il s’agit tout simplement des qualités relationnelles et personnelles, qualifiées de douces par opposition aux compétences techniques, nommées « hard skills ». Les entreprises ne recherchent pas uniquement des profils purement techniques, des personnes qui maîtrisent parfaitement l’informatique, les finances, le droit, etc., Elles souhaitent surtout collaborer avec celles qui possèdent des qualités comportementales leur permettant de travailler en harmonie avec les autres employés. Ce genre de compétences douces, il est normal que ceux qui sont plus âgés en soient dotés, tout bonnement parce qu’ils ont appris à les cultiver avec le temps.

L’importance des compétences douces

Les plus jeunes aussi peuvent posséder ces qualités bien qu’ils manquent d’expérience. Il faut se rappeler que de nos jours, de plus en plus de recruteurs accordent plus d’importance aux soft skills qu’aux savoir-faire techniques. Faut-il rappeler qu’aujourd’hui, les compétences techniques peuvent devenir très vite obsolètes, avancées technologiques oblige ? Alors, si vous-même cherchez activement un travail, travaillez sur vous d’abord, faites en sorte de développer des qualités telles que l’écoute, la flexibilité, la capacité à travailler dans un groupe et à résoudre des problèmes ainsi que l’autonomie.