Le concours IFSI (Instituts de Formation en Soins Infirmier), généralement appelé concours infirmier, est un examen sélectif en vue de devenir élève infirmier. Il compte chaque année environ 200 000 candidatures. La sélection se déroule au niveau local et chaque institut conçoit ses propres sujets en respectant les modalités de concours stipulées par la loi. Voici les étapes des examens qu’il faut connaître.

L’admissibilité à ce type de concours

Cette étape est une épreuve écrite qui se divise en deux séances. La première est un exercice de culture générale qui va durer deux heures. Le candidat doit traiter un sujet portant sur l’actualité sanitaire. Il s’agit d’expertiser un texte en répondant à trois questions. La deuxième séance consiste à effectuer des tests d’aptitude de deux heures. Cet exercice permet d’évaluer la capacité psychotechnique du candidat. Chaque séance est notée sur 20, une totalité d’au moins 20/40 est nécessaire pour passer à la seconde étape qui est l’admission.

L’admission

L’admission est caractérisée par une épreuve orale traitant des sujets sanitaires et sociaux et qui dure environ 30 minutes. Les examinateurs soumettent un thème au candidat en lui attribuant 10 minutes pour se préparer à présenter le sujet. Ensuite, les 10 prochaines minutes sont consacrées à l’exposé. Cependant, si la présentation se termine avant le temps imparti, les membres du jury vont en profiter pour poser des questions en relation avec le sujet. Enfin, les 10 dernières minutes consistent à échanger avec les examinateurs sur des questions personnelles telles que la motivation, les expériences professionnelles, etc.

Les résultats

Une note de 10/20 minimum en admission est exigée pour être potentiellement admis à l’institut. Par contre, il s’agit d’un concours, cela veut dire que les meilleures notes sont privilégiées. De ce fait, il se peut qu’un candidat qui a eu la moyenne ne puisse pas être retenu, car le nombre d’admis est limité pour chaque institut.