Le domaine des services à la personne attire de plus en plus de jeunes à la recherche de travail actuellement. Mais quels sont les métiers regroupant ce secteur et a-t-on besoin d’une formation pour les exercer ? Quels sont les avantages de travailler dans le domaine des services à la personne ?

Les métiers que l’on peut exercer dans le domaine des services à la personne ?

Les services à la personne regroupent toutes les activités qui visent à aider les personnes fragiles ou qui en ont besoin et à participer à leur bien-être. En général, ces services sont fournis à domicile en fonction des besoins des clients. Vous pouvez travailler à titre individuel ou avec un organisme spécialisé dans le domaine des services à la personne. La plupart de ces métiers ne requièrent pas un certificat ou un diplôme, mais certains exigent un agrément. Parmi les services à la personne qui n’exigent pas un agrément et que vous pouvez exercer à tout moment si vous êtes en chômage, on peut citer la garde d’enfant ayant plus de trois ans, le soutien scolaire, les travaux d’entretien ménager, la livraison des vêtements repassés, les travaux de jardinage, etc. Mais il y a aussi la livraison de courses à la maison, les petites tâches de bricolage, les soins d’animaux de compagnie, la conduite temporaire de véhicule pour les personnes invalides, l’assistance informatique, etc. Parmi les services à la personne soumis à un agrément donné par la préfecture de police, il y a la garde d’enfant ayant moins de trois ans, l’assistance des personnes handicapées ou des personnes âgées, l’aide à la mobilité des personnes fragiles…

Les avantages d’exercer des professions dans le secteur des services à la personne

D’après la loi n° 2005-841 du 26/06/05, ainsi que le décret n° 2005-1698 du mois de décembre 2005, les métiers des services à la personne sont appuyés par l’État via de nombreux avantages. Effectivement, au même rang que les autoentrepreneurs et les ouvriers en entreprise, les travailleurs dans le domaine des services à la personne jouissent d’un grand avantage fiscal, c’est-à-dire un crédit d’impôt ou un rabais de 50 % sur les frais engagés. Par ailleurs, l’État a instauré le chèque emploi service universel ou CESU qui permet de rémunérer directement et immédiatement les travailleurs à domicile. Enfin, depuis mars 2013, les travailleurs à domicile qui possèdent des agréments profitent d’une exonération de TVA.